Las parisinas ganan en Rodez

Femenino

El equipo femenino del Paris Saint-Germain ganó en Rodez, firmando un segundo éxito consecutivo esta temporada en D1 Arkema (0-4).

Une semaine après leur entrée en lice réussie contre Soyaux lors du lever de rideau (2-0), les Parisiennes remettaient le couvert dans le sud-ouest, à Rodez. Et pour ce premier déplacement de la saison en championnat, Gérard Prêcheur s'était appuyé sur ses forces vives afin de concocter un onze alléchant, savant mélange de talent, d'expérience et de puissance avec le trio offensif Diani-Bachmann-Martens épaulé par Geyoro, Jean-François et Fazer dans l'entrejeu.

Pour nos Rouge et Bleu, la clé de ce match était évidente : percer le verrou défensif de Rodez tout en assurant une bonne couverture défensive contre une équipe courageuse, et prête à exploiter la moindre miette en contre. Après une entame de match plutôt équilibrée, les Parisiennes ont confisqué le ballon pour imposer leur jeu. Une montée en puissance matérialisée par une pression de plus en plus forte. Laurina Fazer a allumé la première mèche, mais la lumière est venue de Grace Geyoro, auteure d’une projection parfaite dans la surface pour reprendre à bout portant un centre tendu de Kadidiatou Diani (0-1, 19e).

Dès lors, les joueuses de Gérard Prêcheur étaient dans une configuration plus confortable, alternant temps de possession et changements de rythme pour tenter de faire le break. Elles auraient pu y parvenir sur une délicieuse frappe enroulée de Laurina Fazer qui s’est écrasée sur la barre transversale (24e), ou sur une nouvelle tentative de la buteuse Grace Geyoro, dont le tir croisé a été repoussé par Sieber (24e). Qu’importe, les Parisiennes avaient le match à leur guise.

D'autant que le second acte a vu les Rouge et Bleu passer la vitesse supérieure, sous l’impulsion d’un coaching payant. Il a fallu un petit coup de pouce pour se mettre à l'abris, le centre-tir lobé de Sakina Karchaoui surprenant Sieber dès le retour des vestiaires (0-2, 50e). Mais le troisième but parisien ne devait rien à personne : sur une action d’école, la déroutante Sandy Baltimore - qui venait d'entrer en jeu à la pause - a distillé un centre millimétré pour Kadi Diani, opportuniste dans la surface (0-3, 57e). Du travail bien fait.

Impliquées et appliquées jusqu’au bout, les Rouge et Bleu ont géré cet avantage avec beaucoup de métier. Elle auraient pu saler l'addition si Sieber, qui avait réchauffé ses gants, n'en avait pas décidé autrement (57e, 68e). Si rythme est un peu retombé en fin de match, Grace Geyoro a parachevé le succès parisien en s'offrant le second doublé de sa carrière en D1 Arkema, sur un joli mouvement collectif (0-4, 90e+2).

Au terme d'une partition maîtrisée, les Parisiennes signent donc une seconde victoire pour capitaliser et s'installer en haut de tableau, confirmant un début de saison parfait sur le plan comptable dans cette saison 2022-23 de D1 Arkema. Un démarrage prometteur avant d'entrer dans le vif du sujet, avec le retour de l'UEFA Women Champions League contre les Suédoises du BK Häcken, dès mercredi prochain, puis la réception du FC Fleury 91 quatre jours plus tard. Mission accomplie.