50 partidos legendarios: cuando París conquistó Stamford Bridge

Primer equipo

Como parte del 50 aniversario del club de la capital, PSG.FR te invita a revivir algunos de los partidos más importantes en la historia de Paris Saint-Germain. Hoy, volvemos 5 años atrás, cuando los hombres de Laurent Blanc nos regalaron una buena dosis de emoción ...

11 mars 2015. Trois semaines après un 8e de finale aller au Parc des Princes qui positionnait les Parisiens en ballottage défavorable (1-1), les Rouge et Bleu traverse la Manche pour retrouver le Chelsea de José Mourinho afin de disputer le deuxième acte.

Face aux leaders du championnat anglais, la mission de Laurent Blanc était claire : les Parisiens auront le droit d’espérer, à condition de marquer. Un carton rouge sorti dès la trentième minute, contre le leader de l’équipe aurait dû enterrer les rêves des supporters du club de la capitale… Et pourtant.

/media/123450/papier-chelsea.jpg

Retour sur un scénario fou

Pour réussir l’impossible, le technicien lance au coup d'envoi son trio d’attaque Pastore-Cavani-Ibrahimovic. Mais après une première demi-heure très disputée, tout bascule. Suite à un contact entre Zlatan Ibrahimovic et Oscar, le Suédois est expulsé, sous la pression des 11 Londoniens (31e).

Jouer plus d’une heure en infériorité numérique, sans son meilleur buteur : tel était le nouveau défi des Parisiens. Une occasion de Cavani qui trouve le poteau (58e) puis de Pastore (71e) plus tard, la tension monte encore d’un cran lorsque Diego Costa, qui commet une faute grossière sur Thiago Silva, n’écope que d’un carton jaune.

/media/123449/papier-chelser-pastore.jpg

Au terme d’un match survolté, les Parisiens trébuchent à 10 minutes de la fin, Cahill s’offrant une demi-volée imparable sur corner (1-0, 81e). Mais c’était sans compter sur l’ancien Blue, David Luiz, qui allait parfaitement reprendre le ballon de Lavezzi au premier poteau (1-1, 86e) pour raviver alors l’espoir de prolongation.

/media/123446/papier-celebration-david-luiz-chelsea.jpg

Lors celle-ci, le scénario fou continue et Stamford Bridge s’époumone lorsque Thiago Silva touche le ballon du bras lors d’un duel aérien avec Kurt Zouma, concédant un penalty qu’Eden Hazard transforme pour redonner l’avantage à Chelsea (2-1, 96e). Mais rien n’était écrit dans cette rencontre, et il restait encore 20 minutes pour changer le script.

L’histoire retiendra que la capitale a frisé l’attaque… grâce à son défenseur brésilien. Car sur un corner botté par Thiago Motta, le capitaine s’est envolé dans les airs, pour placer une tête lobée au fond des filets de Thibaut Courtois (2-2, 114e). Incroyable égalisation pour un grand moment d’exaltation.

/media/123443/papier-silva-chelsea.jpg

Réduits à 10 pendant plus d’une heure et demie, menés deux fois au score, se heurtant au poteau, concédant un penalty… Les hommes de Laurent Blanc ont avancé, contre tout les vents contraires, pour arracher, au bout de l’envie, de l’effort et de la solidarité, une qualification pour les quarts de finale de l'UEFA Champions League.

Au terme d’un scénario épique, offrant le dépit, l’injustice, l’espoir et le désarroi, avant que la tension ne galvanise la joie collective… Ce match à surtout offert aux amoureux du club francilien l’une de ses soirées les plus fortes en émotion.

/media/123445/papier-celebration-chelsea.jpg

« Je suis très heureux ! C’est difficile de perdre Zlatan Ibrahimovic, un de nos meilleurs joueurs, aussi tôt. Mais on a gardé notre état d’esprit et notre caractère, on a continué à jouer. Ils ont marqué en premiers mais on a toujours cru en nos chances. », s’était réjoui David Luiz, grand artisan de cette victoire, au terme de la rencontre.

/media/123444/papier-david-luiz-nasser-chelsea.jpg

CHELSEA FC - PARIS SAINT-GERMAIN : 2-2 a.p.
UEFA Champions League - 8e de finale retour
11 mars 2015 - Stamford Bridge (Londres)
Arbitre : M. Kuipers (NED).
Buts : Cahill (81e) et Hazard (96e s.p.) pour Chelsea, David Luiz (86e) et T. Silva (114e) pour le Paris Saint-Germain.
CHELSEA : Courtois - Ivanovic, Cahill, Terry (c), Azpilicueta - Ramires (Drogba, 91e), Matic (Zouma, 84e), Oscar (Willian, 46e), Fabregas, Hazard - D. Costa. Entraîneur : José Mourinho.
PARIS SAINT-GERMAIN : Sirigu - Marquinhos, David Luiz, T. Silva (c), Maxwell - Verratti (Rabiot, 82e), Thiago Motta, Matuidi (Lavezzi, 82e) - Pastore (van der Wiel, 118e), Cavani - Ibrahimovic. Entraîneur : Laurent Blanc.

Revivez cette rencontre dans les conditions du direct lors de la PSG Watch Party ce dimanche 29 mars à 21h :