Gianluigi Donnarumma: "Queremos ganar el primer trofeo de la temporada"

Entrevistas

Al día siguiente de una exitosa preparación en Japón, Gigio Donnarumma voló a Israel con la ambición de ganar el Champions Trophy con el Paris Saint-Germain. ¡Antes de empezar, el italiano nos habla de su estado de ánimo!

Gigio, ça y est, cela fait désormais un an que tu es dans les rangs parisiens. Comment te sens-tu ?

Je vais très bien, je me sens chez moi après cette année. Ça fait maintenant un an que je suis à Paris et j'ai de nombreux amis ici. Je vais très bien, le groupe m'a beaucoup aidé. Nous sommes tous très, très proches, alors ça aide forcément afin que je me sente vraiment chez moi. Ce club, c’est quelque chose d'incroyable que tu je ne peux même pas expliquer. C'est une famille pour moi. Je suis heureux d'être ici, j'espère rester ici le plus longtemps possible, pour écrire l'histoire de ce club. Je l'espère vraiment.


Après la saison passée, achevée sur le titre de champion de France, on imagine que la coupure a aussi fait du bien ?

Oui, on avait besoin de vacances pour recharger nos batteries. La saison avait été difficile et nous avions besoin de faire une petite pause pour revenir encore plus forts. Et je peux dire que nous allons vraiment, vraiment bien.

On a vu ça durant la tournée au Japon, où le groupe semblait très positif ! Un tel voyage tous ensemble est-il bénéfique avant de démarrer la compétition ?

Oui, vraiment ! Parce que l'important, c’est de créer un bon groupe uni avant de commencer la saison. Je pense que c'est la chose la plus importante, car dans ce groupe, il y a tout. Il y a la qualité, la tactique avec l'entraîneur, et nous travaillons très bien et donc la chose la plus importante à faire est de rester ensemble et de créer un bon groupe. Et puis je pense que nous irons loin après ça.


Il y a aussi eu l’arrivée d’un nouveau staff ! Comment se sont passés ces premières semaines ensemble ?

C’est très, très positif. Nous échangeons en permanence avec l'entraîneur, il a une excellente relation avec tout le monde, il parle à tout le monde et je pense que c'est la chose la plus importante. Et puis on travaille très bien, défensivement, tactiquement, donc nous sommes très heureux de l’arrivée de l'entraîneur et du staff technique.

Cette arrivée est aussi synonyme de changements de systèmes, avec cette défense à trois devant toi ! Concrètement, qu’est-ce que ça change pour un gardien ?

Le coach aime beaucoup le pressing haut, donc je dois bien couvrir les espaces, mais j’avais déjà travaillé là-dessus avant, donc il n'y a pas de problèmes. Nous travaillons ensemble avec la défense et pour être en harmonie tous ensemble et essayer quand nous perdons le ballon, de le récupérer dès que possible. Tout va bien, on travaille bien. La défense à trois change quelques petites choses, mais nous devons juste mettre en place quelques détails. Nous sommes bien partis pour que ça fonctionne.


Comment se passe justement la relation avec les défenseurs qui évoluent devant toi ?

Nous nous entendons très bien, nous travaillons très bien ensemble et nous parlons beaucoup. On sait aussi ce que nous pouvons faire de mieux. On échange énormément. Et puis ensemble, nous sommes meilleurs. Et puis ce sont des grands joueurs, mais ce sont aussi de grandes personnes. C’est un vrai spectacle pour moi, c'est donc très agréable de travailler avec eux. J'ai beaucoup à apprendre de leur part.

Déjà trois recrues ont également intégré l’effectif parisien. Il y a un an tu étais à leur place ! Comment se passe leur intégration ?

Ils se sont bien intégrés, et nous sommes là pour eux. On fait en sorte de les aider à s'intégrer dans le groupe. Mais ce sont de très bons gars, ils n'ont absolument aucun problème pour ça, ils s'intègrent très bien. Même Vitinha, qui était avec nous au Japon, a tout de suite montré que c’était un gars super, et un grand joueur. Donc forcément, on est tous contents !



Après cette rentrée réussie, il est désormais temps de parler de ce Trophée des Champions qui va se jouer dimanche à Tel Aviv. Dans quel état d’esprit se trouve le groupe avant ce premier gros défi ?

On travaille beaucoup, avec cet objectif en ligne de mire. Nous devons absolument la gagner. On veut ramener le premier trophée de la saison à la maison, et on doit à la fois le faire pour nous, mais aussi pour tous les supporters qui nous soutiennent toujours. Alors allons-y avec la volonté de gagner, de nous donner à 110% ! Le coach nous a déjà prévenu que c’était un objectif clair. Ce ne sera pas facile, mais nous devons y aller pour tout donner. Ce trophée, on le veut pour commencer la saison dans les meilleures conditions. On sait combien c’est important.